Ecrire pour les enfants, un atelier « unitaire » le 30 avril

Un atelier « écrire pour les enfants »

 Et si on pensait aux petits, enfants, petits enfants, nièces, neveux… ? Écrire pour les enfants peut paraître facile, mais ces derniers sont exigeants et tout n’a pas grâce à leurs yeux.

Alors, un atelier pour voir, d’Enid Blyton à Bécassine à Antonin Louchard, Agnès Rosenstiehl …ce qui permet de « faire un carton » chez les mômes.Il sera question d’inventer pour les enfants sans être « gnangnan », de retrouver cet univers dans lequel ils naviguent et que, parfois on oublie, adultes…Un atelier dans lequel on se fixera pour but de partir avec un ouvrage presque achevé. Venez avec feuilles, feutres, crayons pour que les textes soient aussi gais que le sera la séance !

Proposé par Sophie Vallon, un atelier « unitaire » , le 30 avril 2018 de 14h à 17h, à la Cité des Associations, Canebière . Métro, bus, tramway : Noailles.

Tarif 15 euro, 12 euro pour les adhérents à l’association La plume et l’image.Inscriptions : laplumeetlimage@yahoo.fr ou au 06 60 79 61 65Nos infos en direct sur la page FB La Plume et l’image –

Lourchard oui-oui-7-oui-oui-aide-ses-amis-910090931_L

DS4. cycle d’ateliers du lundi soir au Centre Dugommier

L’art du portrait

Maison André Gide

Elle a cette beauté fanée des grosses fleurs qui paraissent être au summum de leur développement chatoyant quand déjà un simple effleurement suffirait à en détacher tous les pétales. De son corps, des plis de son cou – comme de toute sa maison – monte le parfum doux et poussiéreux du vieillissement et elle dégage l’érotisme trouble du monument sur le point de devenir ruine. (Portrait de Tassekurt in Alice Zeniter L’art de perdre Flammarion 2017)

4 ateliers d’écriture au centre Dugommier les lundis 29 janvier, 5, 12, 19, février 2018 de 18H30 à 21H00, animés par Michel MARTIN-ROLAND

Dépeindre les êtres, décrire les lieux, déceler les âmes,dérouler les actions.

   Un œil sur la façon d’écrire de nos auteurs classiques ou modernes, célèbre ou confidentiels, nous sculpterons nos personnages dans leur univers personnel, familial, social, historique.

Nous quitterons ces ateliers, armés d’un savoir peindre utile à nos écrits futur !

 Photo:  La demeure d’André Gide à la Roque-Baignard en Normandie.