CA5. L’image en matinée, cycle 5 du lundi matin

L’image en matinée avec la Plume !

 

DS4 S5

 Du lundi 29 avril au lundi 27 mai inclus, Sophie Vallon vous propose un cycle d’ateliers dans lequel l’écriture fera une large part à l’image. Séductrice, manipulatrice, moment de grâce ou dénonciation, l’image photographique, les arts picturaux permettent de s’ouvrir au monde, de le comprendre, d’y ajouter du merveilleux.

Des artistes exposés cette année (Sophie Calle, Marc Chagall, Nicholas de Staël, Aï Wei Wei…), des photographes de notre quotidien , et des auteurs (François Bon, Eric Chevillard, Christophe Manon…) seront conviés à notre table d’écriture.

Un cycle pour zoomer, faire le point ou des arrêt sur image. Un cycle qui cherchera ce qui est « derrière », « ce qui manque à l’image ».

De 10h à 12h, 5 séances proposées au CCOS Dubois, rue Bernard Dubois, Métro Colbert, Saint Charles ou Jules Guesde.

50€ le cycle (+10€ d’adhésion), prix dégressif pour les adhérents.

Renseignements et inscriptions : laplumeetlimage@yahoo.fr

Ateliers d’écriture Dugommier matin, cycle 2 (DM2) : L’art pictural et ses messages – à partir du 07 novembre 2016

Atelier d’écriture : L’art pictural et ses messages, par Sophie Vallon, du 07 novembre au  05 décembre 2016.

L'art et la vie

L’art pictural et ses messages

L’art pictural, comme toutes formes artistiques, ne serait-il qu’une tentative d’imiter la nature ?
Le débat existe depuis que l’homme a décidé de recréer les images. Oui mais…
L’art ne serait donc que cela, un « cliché », un moment volé à l’éternité, à la beauté du monde ?
S’il y a dans l’artiste un « copieur », il est vrai, il y a aussi un détourneur, un porteur de message : Picasso qui peint Guernica, les tagueurs qui expriment un message, « La liberté guidant le peuple », la liste est longue et non-exhaustive.

Guernica, de Pablo PicassoAlors ce cycle est là pour regarder, décrypter, comprendre ce qui, parfois, se cache derrière un simple portrait, de l’irrévérence à un puissant à la révolte suscitée par les croquis rapportés des plantations négrières, du pamphlet politique à la sarabande joyeuse dans une terre dont l’austérité fait loi.
Point n’est besoin d’être expert en peinture, car des images vont naître les mots; ce qu’exprime pour chacun une toile et quelle pourrait être sa suite seront notre base d’écriture, et non les thèses des uns ou des autres.
L’art est subjectif, c’est aussi ce qui fait sa beauté.
La rentrée littéraire ne s’y est pas trompée : Van Gogh, Monet, Soutine, Bonnard, Soutter forment cette année le tableau vivant de cette « fournée » d’automne.
Alors, de Hopper (bien sûr) à des artistes moins travaillés en atelier, nous allons raconter des histoires en pensant « images ».

Cycle de 5 séances conçu et animé par Sophie Vallon.

  • Inscriptions : vallonsophie@gmail.com ou laplumeetlimage@yahoo.fr
  • Lieu : Centre d’animation Dugommier, 12 bd Dugommier, 13001 Marseille.
  • Dates : les lundis 07, 14, 21 et 28 novembre et le lundi 05 décembre 2016
  • Horaires : de 10h à 12h.
  • Tarif : 50 € (+ adhésion annuelle obligatoire)

Ateliers d’écriture Dugommier matin, cycle 3 (DM3) : de la plume à l’image, à partir du 4 janvier 2016

Thématique : De la plume à l’image.

Le désert

Nous avons tous lu des livres dont l’écriture nous a fait penser au travail d’un peintre.Portraits ou personnages « brossés » avec autant de soin que si cela avait été exécuté avec le plus fin des pinceaux. Giono nous fait « sentir » la rugosité des pierres sèches de la Provence, Le Clézio parle de coucher de soleil et on est avec lui dans le Désert, l’Islandais Jón Kalman Stefánsson nous dépeint son île avec délicatesse dans D’ailleurs, les poissons n’ont pas de pieds.

D'ailleurs les poissons n'ont pas de pieds.jpg

Trois époques, trois générations, un siècle d’histoire islandaise.

Bien avant le cinéma, les livres nous ont donné à rêver. Et tous les écrivains ne traitent pas la description, les métaphores et les « images » de la même façon.

Alors, pour ce troisième cycle du lundi matin, Sophie Vallon, animatrice diplômée, vous propose d’aller observer de plus près les techniques de ces auteurs dont la plume devient pinceau, et de voir comment d’autres ne se veulent pas de la même école.

Des « classiques » à des œuvres très contemporaines, nous allons regarder la littérature par le biais de l’image. Image qu’elle rend vivante, alors qu’elle n’est que signes sur une page.

« Écrire, c’est déjà mettre du noir sur du blanc » disait Mallarmé.

 

Les lundis matins de 10h à 12h, à partir du lundi 4 janvier 2016 au Centre d’animation Dugommier. Calendrier complet, inscriptions et renseignements par mail : laplumeetlimage@yahoo.fr