Nos adhérents publient

Elles et ils écrivent dans le cadre de nos ateliers au long cours. Et parfois le chantier aboutit à une publication. Retrouvez les ouvrages de nos auteurs.

Marie-Hélène Vial , Instants d’une mère

Marie-Hélène Vial a ciselé une centaine de fragments que l’on peut lire comme des petits poèmes en prose. On découvre cette mère dans son environnement, une maison de retraite dans la Sainte-Baume. Au fil des textes, on s’attache à une mère qui fait pourtant tout son possible pour se tenir à distance. L’amour d’une fille, elle le tient aussi à distance et cette friction est sensible dans nombre de fragments. C’est une écriture blanche, telle que la définissait Roland Barthes, faite de mots simples, où le lecteur a toute la place pour sentir les choses sans qu’elles lui soient imposées. En cheminant, on peut éprouver le relief caillouteux de cette relation mère-fille sur lequel des élans de tendresse viennent buter sur une certaine froideur – ou froideur certaine.

Chez l’auteur, 120 pages, 6,00 € (disponible sur demande par mail à mariehelenevial13@gmail.com)

Pierre Fiastre , Emma sortit à cinq heures

Le narrateur entreprend l’écriture d’un premier roman. Il a néanmoins des idées très arrêtées sur le (bonne) littérature qui doit, selon lui, être pure fiction libérée de la réalité. Peu importe l’histoire, c’est la narration qui est importante. Aussi a-t-il décidé de réécrire « Madame Bovary ». Et, comme l’imagination lui fait défaut, il choisit une femme aperçue dans la rue comme modèle d’Emma. La suite montrera que ce n’était pas une bonne idée.
Un roman ou la réalité est mise en abyme avec la fiction, où une femme peut en cacher une autre et où un chat parle de narratologie avec vulgarité.

Second Degré, 176 pages, 13,00 €

Françoise Cordier , Une jeunesse alsacienne

Pour écrire un nouveau roman se déroulant dans l’Alsace de 1940-1945, Émilie revient à Strasbourg où elle était étudiante. Elle rencontre Hansel, adolescent pendant la guerre, et découvre avec lui le quotidien de l’annexion allemande, la résistance, l’épuration et le néo-nazisme qui prend parfois le masque de l’autonomisme.
Sous le parapluie arc-en-ciel de la paix retrouvée, c’est aussi une histoire d’amitié, de racines et de secrets de famille, dans une Alsace au charme mélancolique.

The BookEdition, 254 pages, 14,00 €

La plume et l'image

Association pour la promotion et l'animation d'ateliers d'écriture, sous toutes leurs formes.

Vous aimerez aussi...